Un nouveau pas pour reconnaître la voix des plus pauvres

Le 27 septembre 2012, le Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU à Genève a voté à l'unanimité le texte des Principes Directeurs Extrême Pauvreté et Droits de l’Homme qui non seulement, "officialise" dans les textes internationaux, les situations de misère comme des violations des droits de l'homme et qui insiste aussi sur le fait que toute politique de lutte contre la grande pauvreté doit prendre en compte la voix et l’expérience des plus pauvres. Il engage les pays membres de l'ONU à garantir ou tout au moins prendre les moyens nécessaires pour permettre la participation effective des personnes qui vivent elles-même la grande pauvreté.

Cette reconnaissance officielle des États est le fruit d'un long travail qui aura duré presque 30 ans, initié par le Mouvement ATD Quart-Monde puis repris et soutenus par certains États membres de l'ONU.

Revivez le vote du 27 septembre avec les interventions des représentants de la France, des États-Unis et du Pérou.

Voir sur la page des Nations-Unies