Coopérer et être partenaire des personnes vivant la pauvreté

Un pas vers un avenir plus juste

Vidéo publiée le

Un pas vers un avenir plus juste

La lutte contre la pauvreté passe par un partenariat constant avec les personnes qui vivent elles-mêmes la grande pauvreté. Cela reste un défi mais des avancées sont significatives. Le 17 octobre 2012, Journée mondiale du refus de la misère, le Conseil de l'Europe à Strasbourg, ouvre ses portes aux personnes qui vivent les plus grandes précarités mais qui s'engagent justement pour faire avancer les choses.

Ce jour-là avec la présence d'ONG et des pays membres du Conseil de l'Europe, on entérine un processus qui doit désormais faire appliquer tous les textes gagnés et votés pour garantir à tous une vie décente, un accès aux droits, une lutte efficace contre la grande pauvreté sur le continent. Et pour réussir ce pari, la participation des personnes en situation d’exclusion est une nécessité mais une grande nouveauté aussi.

Pendant que dans le monde entier résonnaient les voix de millions de personnes pour affirmer haut et fort leur refus de la misère, un pas vers un avenir plus juste se faisait mais où chacun devait encore apprendre à marcher ensemble.