Les objectifs du millénaire pour le développement

Comment influer sur les décisions quand on vit l'extrême pauvreté ?

Vidéo publiée le

Comment influer sur les décisions quand on vit l'extrême pauvreté ?

 Comme projet de société, le développement durable ne peut se concevoir sans inclure la lutte contre la pauvreté. Et les crises nous le rappellent quotidiennement dans les pays riches et dans les pays pauvres. Nous voulons aller plus loin et permettre que les propositions, élaborées en dialogue avec les plus pauvres, soient entendues et débattues.

Le 22 janvier 2013 le Comité des Régions à Bruxelles a réuni des délégations de personnes vivant dans la pauvreté de Belgique, de France, d’Espagne, de Pologne, et aussi d’Haïti, de l’Ile Maurice et des Philippines, des responsables européens et des acteurs de la société civile.

L'après 2015 est l'étape suivante des Objectifs du Millénaire pour le développement. Le monde politique, les personnes des grandes institutions reconnaissent que le savoir issu de l’expérience des plus défavorisés était essentiel et tout aussi important que le savoir universitaire. M. Dupriez (Président du Parlement Wallon) disaient l’importance de sortir la pauvreté du social et d’engager des dialogues avec les plus pauvres sur l’énergie, la mobilité, l’emploi et la politique économique... Mais comment inclure ce savoir dans les décisions futures ?

Ce séminaire fait partie du programme d’évaluation d’ATD Quart Monde pour évaluer les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) avec des personnes vivant dans la grande pauvreté. Le programme veut permettre à des personnes vivant dans la grande pauvreté d’apporter leur expérience et leur pensée au processus post-2015 mis en place par les Nations Unies et les États membres.